Que faire avant de commencer un cosplay ?

Ca y’est vous avez trouvé un ou deux personnages que vous voulez incarner, maintenant il faut passer à la fabrication du costume et des accessoires !
Mais par quoi commencer ?

1) Analyse du design

• Des images, des screens, des modèles 3D…

Votre première mission sera de trouver un maximum d’images de référence, si possible en bonne qualité pour pouvoir observer les détails. Si des parties du design (généralement le dos ou les pieds) sont introuvables ou s’il n’existe pas d’images de bonne qualité (exemple: références de vieux jeux vidéo), il faudra faire appel à votre imagination, et inventer quelque chose de cohérent avec le reste du design et l’univers du personnage.

Astuce : Pour les cosplayeurs de League of Legends, le site Teemo.gg et l’application smartphone 3D LOL, permettent de voir tous les champions et leurs skins en 3D. Le bonheur pour voir le personnage sous tous les angles !
A l’époque où je faisais mon cosplay d’Aion, j’avais trouvé quelques fansite où de nombreuses pièces d’armure était disponible en 3D.
Si vous faite du cosplay de jeu vidéo, renseignez-vous auprès de la communauté si des sites similaires existent.

• Mon design n’est pas le même sur toutes les images officielles… que faire ?

Sans parler des design réalisés par des fans ou artistes, il se peut que pour un même personnage, il y ai des différences entre les images officielles (Cosplayeurs de jeux vidéos, vous devez souvent rencontrer cela !). Si c’est le cas, c’est à vous de choisir la version qui vous plaît le plus, ou même de faire un mix de ce que vous préférez sur ces images de référence.

Est-ce pénalisant pour les concours cosplay ?

En France, la ressemblance avec le personnage étant un critère de notation important, est-ce que cette part de créativité/personnalisation est pénalisante ? Voila ce que je peux vous conseiller de faire, d’après mes expériences en tant que Juré cosplay :

Choisissez bien la ou les images de références que vous envoyez au jury lors de votre inscription. Si vous vous êtes appuyé sur plusieurs références, mettez bien à disposition toutes ces images. Elles donneront aux jurés la bonne base de comparaison pour noter votre costume.

• Profitez de vos minutes de prejudging*< pour expliquer vos choix sur les adaptations, personnalisations et mix de designs. Il est important de faire part de vos réflexions et de vos choix au Jury.
*Prejudging = étape qui se déroule généralement avant le passage sur scène, où vous rencontrez et parlez avec le Jury.

• Durant les concours que j’ai pu juger avec d’autres cosplayeurs jusque là, nous n’avons pas pénalisé les choix et libertés prises quand un design existait avec plusieurs nuances, ou quand une partie de la référence était inexistante. L’important est de pouvoir expliquer votre choix, de montrer votre réflexion et que ceci reste logique par rapport au perso et à son univers.

• Attention je parle bien là de faire des choix d’après des designs officiels, je ne fais pas référence aux modifications du design comme des ajouts de détails, des changements de couleurs, des ajouts d’accessoires, etc. Lors de concours, ces personnalisations peuvent être pénalisés, car même si le but était d’améliorer le design pour qu’il corresponde mieux à vos goût ou qu’il soit plus joli, votre création ne respectera pas entièrement le design d’origine.

Cela dit, il existe des concours plus permissifs et même des passages sur scène livre (sans notation) qui acceptent aussi les costumes tirés de fan art ou de vos propres croquis. Donc n’hésitez pas à vous renseigner avant si vous voulez participer à un concours en particulier avec votre création.

Jury cosplay à la Clermont Geek Convention 2018 – photo par La Montagne Images

• Comment faire ça, et puis ça ?

Armé de vos images de références, on peut maintenant commencer à analyser tout ça !
L’étape de réflexion est importante et souvent négligée. Elle évite certaines erreurs et permet d’apprendre à travailler d’autres matériaux. Petit à petit vous aller vous créer une base de connaissance et vous serez plus polyvalent dans vos crafts.

1• Regardez déjà le costume dans son ensemble : si vous avez un personnage réaliste ou en synthèse de bonne qualité, les textures vous orienteront sur les matières à utiliser. Selon l’époque ou le genre d’univers (science-fiction, fantasy, médiéval, etc.), on n’utilisera pas forcément les mêmes matières.

2• Ensuite on peut prendre chaque partie du costume une par une, et noter les matières que l’on pense utiliser. Cette étape permet de vérifier ce qu’on sait déjà faire, et ce qui nécessite plus de recherches. Notez un maximum d’infos sur un brouillon.

3• Pensez aussi aux contraintes techniques ! La théorie et la pratique…, c’est deux mondes différents, je vous rassure c’est pareil pour moi ! Certaines solutions que j’ai imaginées ont finalement été des échecs une fois mises en place (alors que sur le papier tout était si simple !). Mais pas de panique, on trouve toujours des solutions ! *Never give up!*
Réfléchissez aux contraintes de poids, au places des attaches et à leur efficacité, à la mobilité nécessaire, à l’habillage, et au transport de vos pièces. Ce serait embêtant de devoir investir dans un camion de déménagement à chaque fois que vous allez en convention huhu*

2) Recherches : tutos et inspirations

• La pêche aux infos

Pour les parties qui coincent, soit vous vous rendez compte que vous ne voulez pas partir tout de suite sur un costume trop complexe, soit vous partez à la chasse aux informations !

Prenez l’habitude de suivre le travail de cosplayeurs et d’artistes dont le travail vous plaît. Certains cosplayeurs partagent beaucoup d’informations sur la fabrication de leurs cosplay, et même si vous ne fabriquez pas le même personnage qu’eux, leurs idées et astuces vous seront utiles pour vos projets actuels ou futurs.
Petit à petit, notez les astuces, enregistrez les liens et les vidéos dans un document, pour vous fabriquer une base de tutoriels. Une petite mine d’infos qu’il est bon de revoir régulièrement pour se remémorer toutes ces techniques.

Quelques médias sociaux pour suivre d’autres cosplayeurs

Instagram : Le réseau social que je préfère pour suivre des artistes. On découvre facilement de nouveaux créatifs grâce aux suggestions de la page d’accueil, et la possibilité de s’abonner à des hashtags particuliers. Et étant un réseau social basé sur le visuel, les belles images, Instagram est agréable à utiliser pour tout ce qui est créatif.

Pinterest : Ce n’est pas vraiment un réseau social, mais c’est une vraie mine d’or de tutoriels et d’inspirations. Si je ne dis pas de bêtises, tout ce qui est sur Pinterest, vous ne pouvez pas le trouver sur Google, donc c’est vraiment des infos exclusives.

Facebook : Le réseau social numéro 1 dans le monde et en France. Mais il faut savoir que la visibilité des pages est quasiment nulle aujourd’hui (c’est à dire que même si vous vous abonnez à des pages, il y a peu de chance que vous soyez informé des nouvelles publications que cette page postera). Cela dit, la possibilité d’organiser son contenu sous forme d’albums photos, de créer des événements, des groupes, etc. est pratique. Et surtout, c’est le premier réseau social où la plupart des cosplayeurs se sont développés donc il y a encore du monde qui tient leurs pages, et donc plein d’infos à y trouver !

Twitch : Vous trouverez quelques cosplayeurs qui fabriquent leurs cosplay en direct, lors de sessions Live plus ou moins longues. Très pratique pour poser ses questions en direct et pour suivre toute la fabrication d’un costume.

3) Ressources utiles

Avant de contacter personnellement un cosplayeur, vous pouvez trouver énormément de pistes et de solutions sur YouTube et quelques sites internet dédiés au cosplay. Si vous vous débrouillez un peu en anglais, faites vos recherches en anglais, il y a très souvent plus de tutoriels disponibles.

Vous trouverez également sur Facebook, des groupes francophones dédiés à l’entraide sur la fabrication de costumes, et aux tutoriels. Les groupes actifs ont l’avantage de vous apporter plusieurs solutions puisque plusieurs membres sont susceptibles de répondre.

Certains cosplayeurs écrivent des livres tutoriels, qui sont très bien faits et qui permettent d’avoir une grande partie des informations nécessaires au même endroit. Sans compter les photos et parfois vidéos fournies avec qui permettent de bien apprendre la technique décrite, et d’avoir des conseils et astuces supplémentaires.

Chaînes YouTube et Twitch

Il y a certains cosplayeurs et artistes qui partagent leurs astuces et leurs techniques. Et quoi de mieux que d’apprendre en vidéo ?
Vous pouvez aussi explorer la plateforme Twitch où des streamers travaillent sur leurs cosplay en direct, et propose des sessions de discussion sur le sujet.

Les auteurs de livres sur le cosplay

Pour aller encore plus loin, vous trouverez aussi des livres dédiés au cosplay. Voici quelques cosplayeurs dont j’ai déjà lu les livres et que je vous recommandent :

Sites et groupes Facebook

J’ai cherché quelques sites qui pourraient être intéressants pour apprendre le cosplay.
Si vous cherchez plus d’interactions, et la possibilité de poser vos questions, cherchez du côté des groupes Facebook.

– COSPLAY FRANCE (groupe FB)

Cosplay School (site de regroupement de tutoriels)

• Cosplanner

Cette application est gratuite. Une version premium est disponible pour plus de fonctionnalités, mais le plus important est accessible sur la version gratuite.

Cette appli est super pratique, je m’en sers tout le temps. Dès que je craft, dès que j’achète un truc pour le cosplay, je le note, et j’ai une idée globale du coût et du temps passé sur chacun de mes projets. Pratique pour répondre plus justement à la fameuse question « Combien de temps ça t’as pris pour fabriquer ton cosplay ? ».

Vous pouvez lister les achats nécessaires, le temps passé sur chaque partie, l’avancement de chaque partie en pourcentage, ajouter des photos de référence, une date où le cosplay est prévu, les événements où vous portez le cosplay, etc. et d’autres petites choses du genre. Bref, un outil super pratique pour organiser et suivre l’avancée de son projet cosplay, et tout garder à portée de main (pour moi qui ai tendance à perdre mes feuilles et post-it, c’est le top).

– Site internet : http://www.cosplanner.net/
Installation de l’application

4) Liste des achats

Fiou* on a appris plein de choses, on est boosté à bloc pour crafter, quelle est la prochaine étape ?

Au fil des projets cosplay, vous connaitrez les prix et quantités nécessaires pour vos projets. Mais au début c’est difficile d’estimer le coût d’un costume. La recherche qu’on a fait juste avant est très utile pour avoir une idée globale du budget, car on saura globalement ce qu’il faut acheter et on peut établir une liste.

Concernant les quantités, je pense surtout aux tissus, à la mousse, aux thermoplastiques (worbla, etc.), il est intéressant de travailler sur les patrons de ses pièces de cosplay avant d’acheter le matériel.
Sans forcément faire vos patrons finaux super détaillés, vous pouvez estimer la taille de votre haut, de vos épaulettes, de votre arme, et des autres pièces en mesurant grossièrement la taille que doivent faire vos pièces. Je prévois toujours d’acheter un peu plus en quantité, au cas ou je me rate sur un truc, ou si j’ai fait mon patron un peu trop petit.

A savoir, on n’est bien sûr pas obligé de tout acheter d’un coup. Au début, je vous conseillerai même le contraire car vous trouverez peut-être d’autres matériaux à tester et d’autres techniques en cours de route. Sauf si vous pouvez éviter les frais de ports multiples et que vous êtes sûrs d’utiliser ces matériaux là. En tout cas, un cosplay ça prend du temps, et même si le coût final peut paraître élevé, n’oubliez pas que ce sera des dépenses étalées sur plusieurs mois. Un costume qui aura coûté 200 euros sur 6 mois, au final c’est moins de 35 euros par mois, fastoche !

Il n’y a plus qu’à sortir vos claviers et vos lectures !
Bon courage pour votre projet… et bonne découvertes !

Partager cet article